Poudre de Lune

*

jeudi 4 janvier 2007

Poudre d'amour

532d6bedddbb0eb9

Un garçon qui dit bonjours à travers la fenêtre, un garçon à vélo qui revient sur ses pas pour me voir, un garçon qui s'éternise sur ma joue, là, un peu trop prés des lèvres, un garçon qui me sourit, qui rit et qui parle, qui me parle de moi, me parle de lui, sans s'arrêter, et moi qui discute avec une aisance incroyable, sans angoisses de qu'est-ce qu'il va penser de moi, de je n'ai pas mis de fard à paupière il va me trouver laide, si laide qu'il ira parler avec la fille à côté, non, je souri de me sentir si bien, si belle, si vivante, sans interférences de cet autre moi. On parle de ce qu'on a fait ces derniers temps, quand nous ne nous sommes pas vu, on ne se voit jamais, jamais, mais je suis bien avec lui, il a l'air content de m'avoir vu, il ne serait pas revenu sur ses pas autrement, il serait juste reparti, un signe de la main suffit à une fille qu'on ne connait pas, mais il est venu me voir, juste cinq minutes, juste pour ça, moi, pour moi, on est seul au milieu du bruit des gens, on n'entend pas les crissement de ces voitures au dehors, on ne regarde pas, on s'en fiche de dehors, on parle et on rit, on ne se parle pas des autres, on se parle que de nous, ça veut dire qu'on est proche non, un peu plus proche qu'avec une personne à qui l'on parle du temps et des nuages. Il se sent comme moi lui? C'est forcement partagé, je le sens, je me trompe peut-être, je ne sais plus, je. Je sens ce tourbillon au creux du ventre, le coeur, et ses yeux qui brillent, son sourire quand il arrive pour me voir, moi, il ne me quitte pas des yeux et ça ne me gène pas, je veux qu'il continu à me regarder, là, comme ça, à rire de mes histoires, parce que mon humour est revenu pour qu'il rit, j'aime le voir rire, il a l'air aussi heureux que moi d'être là. C'est peut-être ça, oui, être content de se voir et en avoir toujours envie.

Posté par poudredelune à 18:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire